L’intégration des élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (EHDAA) en classe régulière et la difficulté à obtenir des services pour répondre à leurs besoins sont depuis longtemps un dossier prioritaire pour la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ).

Enjeu majeur lors des deux dernières négociations nationales, cette question a été portée à bout de bras par nos représentantes et représentants au sein de tous les comités ainsi que sur la place publique.

La FSE-CSQ estime qu’il est urgent de mieux équilibrer la composition des classes. Nos nombreuses recherches et enquêtes nous ont permis de dégager des pistes de solutions nécessaires et réalistes pour améliorer le quotidien du personnel enseignant et des élèves dans les classes du Québec.

Des gains intéressants

Au fil des ans, lors des négociations nationales 2010, 2015 et 2020, la FSE-CSQ a fait de nombreux gains dans le dossier des élèves HDAA.

Au total, la FSE-CSQ a obtenu plus de 100 millions de dollars de façon récurrente pour l’ajout de ressources aux élèves en difficulté. Cette somme colossale a notamment permis l’ajout de ressources d’orthopédagogues et d’enseignantes et enseignants ainsi que l’ajout de services de soutien à la composition de la classe. Cela a également rendu possibles la mise en place de regroupements d’élèves et l’octroi de temps de libération pour la participation du personnel enseignant au plan d’intervention. De plus, des baisses de ratios ont été intégrées à la convention collective.

En 2020, elle a obtenu l’ajout sur trois ans de 225 classes spéciales supplémentaires pour l’ensemble du réseau public (primaire et secondaire) dans le but d’améliorer la composition de plusieurs classes.

Les positions de la FSE-CSQ

À la FSE-CSQ, nous sommes d’avis qu’en matière d’intégration, la classe ordinaire a dépassé sa limite. Il est facile de constater que l’augmentation de la complexité et de la lourdeur de la tâche qui découle de cette intégration ainsi que les sentiments de détresse et d’impuissance qui y sont associés représentent un problème majeur.

L’intégration des élèves HDAA concerne tout le monde et ne peut reposer uniquement sur les épaules des enseignantes et enseignants. Il est urgent d’agir pour assurer la réussite de tous les élèves et pour garantir des conditions d’exercice permettant aux enseignantes et enseignants de faire ce pour quoi ils sont formés : enseigner.

Documents de référence