Échelle de traitement

Lors du renouvèlement de la convention collective 2020-2023, des gains importants sur le plan salarial ont été réalisés. À l’instar des autres personnes de la fonction publique, les enseignantes et enseignants ont bénéficié d’une augmentation de salaire de 6 % sur 3 ans.  

De plus, des bonifications salariales spécifiques au personnel enseignant ont aussi été accordées. En effet, les six premiers échelons ainsi que le dernier ont été bonifiés permettant ainsi aux enseignantes et enseignants de se rapprocher de la moyenne canadienne. Ces augmentations et bonifications jumelées peuvent hausser substantiellement le salaire initial entre 9,65 % et 16,1 % selon la situation personnelle de la personne en début de carrière. Elles haussent aussi le salaire maximal d’environ 11,43 %. Par ailleurs, à partir du printemps 2023, il y aura un échelon de moins à l’échelle de traitement qui en compte présentement 17. Ainsi, une nouvelle personne enseignante qui débute son parcours en enseignement à partir de l’année scolaire 2023-2024 aura une année de moins à réaliser pour atteindre son salaire maximal; il en est de même pour la personne qui se situe à l’échelon 1 ou 2 pour l’année scolaire 2022-2023. 

Voici l’échelle de traitement en vigueur jusqu’en 2023.